L’importance grandissante de flexibilité du travail dans les entreprises  a des conséquences sur l’organisation des Ressources Humaines. Les CDD d’une durée inférieure à 1 mois représentent désormais 83 % des CDD et, dans 84 % des cas, sont conclus avec des employés déjà connus de l’entreprise. Multiplier ainsi le recours aux contrats courts nécessite des RH prêts à répondre à 2 impératifs : la réactivité face à un besoin en recrutement urgent et l’efficacité face à un volume important et récurrent de contrats. Pour réussir, les RH ont besoin d’avoir les outils technologiques adaptés qui leur font gagner du temps en gérant les tâches chronophages et répétitives liées au recrutement de contrats courts. Et tout cela sans perdre le contact humain, indispensable à ce métier !
 

Un logiciel à l’épreuve du timing !

Impossible de passer 2 jours de recrutement et 2 jours de gestion de contrat pour une mission de 2 jours ! Le recours aux contrats courts est un bon exercice d’optimisation des RH. Il oblige à analyser toute la chaîne de la relation avec l’employé, du recrutement à la fin de la mission pour trouver les processus à optimiser. Le logiciel choisi doit savoir gérer un processus rapide, et par conséquent, disposer impérativement des fonctionnalités suivantes :

    • matching : permettre d’exploiter son vivier de talents dès l’expression du besoin sur la base de critères et de compétences objectives ; cela permet par exemple de sélectionner en deux clics les candidats avec le permis et une habilitation spécifique lorsque cela requis pour le poste. Le gain de temps est important dès la phase de présélection des candidats.

    • disponibilité : notion essentielle dans les contrats courts. Le logiciel doit permettre facilement au candidat de mettre à jour ses disponibilités et au RH de ne sélectionner que des ressources disponibles sur la période de mission.

    • échanges : candidat et RH doivent pouvoir communiquer rapidement et au bon moment. Un logiciel qui offre une mise à jour rapide des documents RH par le candidat facilite également un traitement efficace du recrutement.
 

Un logiciel à l’épreuve du volume !

Mais le gain de temps n’est pas la seule qualité requise pour gérer les contrats courts. Pour faire face au volume important de contrats et de candidats, l'organisation interne doit être performante ! Les solutions technologiques offrent ainsi une gestion décentralisée du recrutement, tout en maintenant un nécessaire contrôle hiérarchique :

    • décentralisation : être efficace, c’est aussi savoir déléguer l’expression du besoin initial au manager, au plus proche du futur recruté, pour une annonce réaliste et précise.

    • contrôle : bien évidemment, un logiciel ouvre aussi les portes à une supervision par les RRH, DRH ou DAF, pour, à chaque étape du processus, pouvoir piloter, contrôler et valider le recrutement.

    • multiposting : pour recruter vite et bien, le logiciel doit multiplier les points de contact à moindre effort. Ainsi, grâce à la fonction multiposting, vous diffusez une offre de mission en un clic sur de nombreux canaux tels que jobboards, viviers de talents, réseaux intérim, etc.
 

Un logiciel intelligent !

Enfin, rappelons quelques prérequis indispensables dans un monde où les données personnelles sont sont de plus en plus stratégiques, à avoir en tête au moment de sélectionner le bon logiciel de gestion de contrats courts :

    • compliance : flexibilité doit rimer avec légalité. Or, le droit du travail est complexe et pointilleux. Pour ne pas être submergé sous le formalisme, veillez à ce que votre logiciel propose des fonctionnalités facilitant le respect de vos obligations légales (signature du contrat, gestion des données personnelles, respect des délais, etc.) Et surtout une mise à jour régulière au rythme effréné des changements législatifs !

    • globalité : cherchez la cohérence en intégrant la gestion de l’ensemble des contrats courts au sein d’un seul outil : du recrutement à l’administration, de la création du contrat en passant par l’évaluation de l’employé, tout est géré et supervisé au sein d’une même plateforme.

    • évaluation : plus le contrat est court, moins l’évaluation des compétences est complète ! Pouvoir facilement noter les missions est primordial à long terme puisque 84 % des recrutés en contrat court sont déjà connus de l’entreprise.

    • archivage : l’enregistrement des missions permet d'alimenter un vivier qui se mettra progressivement à jour, avec des données évaluées, le tout activable en un clic.

    • automatisation : beaucoup de tâches chronophages des RH peuvent aujourd’hui être automatisées. Il en est ainsi des tris des CV, de la récupération des documents nécessaires à la rédaction du contrat, de la signature manuelle des contrats un à un, etc. Les RH, dégagés de ces tâches fastidieuses et à faible valeur ajoutée, peuvent se concentrer sur des missions plus stratégiques et sur la véritable ressource de l’entreprise : l’humain.

Une fois que vous avez un logiciel pour gérer le recrutement de vos contrats courts, pourquoi ne pas aller plus loin dans la digitalisation des RH ? Vous appréciez le gain de temps, l’efficacité et l’automatisation des tâches sans valeur ajoutée qu’offrent les solutions technologiques. L’étape suivante est la création d’un portail salarié dans l’entreprise ouvert à tous les employés ou encore la mise en place du bulletin de salaire électronique (BSE). 

 

L’oeil de PIXID : dans le choix d’une solution de gestion des contrats courts, soyez pragmatique et pensez à sa mise en place au sein du service ! Privilégier des outils déjà éprouvés sur le marché aura deux avantages : vous assurez d’une expertise des équipes qui sauront répondre à vos demandes de conseils si besoin et d’une mise en place sérieuse et rapide. Une fois votre choix d’outil arrêté, l’accompagnement par l’entreprise qui mettra en place la solution est primordial !